Bienvenue !

Bienvenue sur "Kutsushita 07" (ou Chaussette 2007).

Ce blog, ou archive, fait partie d'un réseau de blogs de voyage écrits par votre Seigneurie, Moua, j'ai nommé Vivi, passionnée par l'Asie, l'écriture, et fan du chanteur GACKT. J'ai séparé mes voyages par années, autrement les blogs étaient trop longs et c'était fastidieux de s'y retrouver. Comme son nom l'indique, vous ne trouverez ici que mes deux voyages au Japon en 2007. Pour les suivants, voyez les liens.

La page d'accueil et blog en cours, dont les posts sont archivés sur un nouveau blog à chaque nouvelle année, est :
http://ebikutsushita.blogspot.com

Aide à la navigation : les posts sont classés du plus vieux au plus récent sur tous les blogs.

samedi 6 octobre 2007

Yay

Me revoilà ! Je retrouve avec plaisir la moquette grise et les couloirs vitrés de l’aéroport de Narita. En plus, je ne suis pas malade, je suis même en pleine forme. Je parle haut et fort à la caméra d’Emi.

Mes bagages sont là. La valise d’Emi arrive en dernier sur le tapis roulant, on a eu un peu peur !

L’option Skyliner – le train avec les sièges qui tournent tout seuls – n’est pas là cette fois, on prend la limousine bus. Je sais pas pourquoi ça s’appelle comme ça, c’est un simple bus.

On déguste des snacks et du fanta, assises sur les sièges tout derrière. Et bien sûr on admire le paysage… il y a un grand soleil, il fait bon.

Notre hôtel se trouve à Ikebukuro. Le bus nous dépose et on prend un taxi.

Notre hôtel : Kimi Ryokan

L’hôtel est sur quelques étages. Il est perdu dans une ruelle quelque part au milieu des immeubles. L’entrée est dans un trou, il faut descendre un escalier sans heurter les plantes vertes. Et il faut se baisser pour passer la porte qui a visiblement été construite il y a 150 ans pour des gens de 1m50 (qui pigera la référence rira, mais ne cherchez pas à moins d’être fan des mêmes musiciens que moi).

Là, à l’entrée, se trouve ZE buffet-qui-pue. Le placard à chaussures. L’odeur est insoutenable.
Car Japon oblige, on ne garde pas ses chaussures aux pieds en entrant quelque part.

Dans l’hôtel, il y a une petite musique traditionnelle qui retentit. Je réaliserai par la suite qu’elle tourne en boucle de 6h30 du matin à 22h.

Le parquet est en bois très sombre. Les murs sont blancs. Notre chambre, la numéro 219, se trouve au premier étage, en face des lavabos et d’un grand miroir. Les douches sont creusées dans le mur, une de chaque côté des lavabos. Dans le couloir. Faut pas être timide.

La chambre maintenant :
Elle est grande et sent le renfermé. Les tatamis sur le sol sont beige clair. La fenêtre donne sur le mur d’en face. Mur rouge d’ailleurs. Le buffet est bleu marine, il y a un espace dessous. Il y a une table basse. Pas de lit, on déroule simplement les futons pour dormir.

La porte coulisse et elle est pas très silencieuse.

Il y a un truc incroyable pour allumer la lumière ! C’est moi qui ai eu l’idée de tester et on a vu que c’était ça. En fait il faut mettre la clé de la chambre dans un trou dans le mur. Sinon la lumière reste éteinte. Je vous demande un peu.
Faut pas être pété en rentrant un soir à 2h du matin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire